Promouvoir une fraternité sacerdotale

Une amitié entre prêtres

papesLorsque l'on parle de "fraternité sacerdotale", on pense souvent à une communauté de prêtres avec une spiritualité propre et des engagements contraignants...

Si certains prêtres sont appelés à en faire partie, il reste que tous aspirent à des relations amicales avec leurs frères dans le sacerdoce. Même si l'on veut préserver jalousement son indépendance, le soutien d'amis prêtres est indispensable pour tous, afin d'être soutenu dans les moments difficiles. C'est aussi la possibilité de partager ses joies !

On sait aussi combien beaucoup de prêtres souffrent de solitude, ce qui est pesant pour eux et affaiblit la fécondité de leur ministère.

C'est précisément cette "amitié" sacerdotale que la Mission Marie Mère des Prêtres cherche à promouvoir. Il ne s'agit pas d'imposer une spiritualité ou d'ajouter encore des engagements, il s'agit de développer les initiatives de fraternité entre prêtres : temps conviviaux partagés ensemble, petit coup de fil pour échanger des nouvelles, repas entre confrères, temps de prière en commun, échanges pour porter ensemble la mission, et même - pourquoi pas? - si possible une certaine vie communautaire pour se soutenir dans un chemin de sainteté.

Voir des textes du Concile Vatican II à ce sujet.

Voir aussi de beaux textes de Louise-Marguerite Claret de la Touche (en bas de page).

Une fraternité entre prêtres et laïcs et entre prêtres et évêques

Cette fraternité entre prêtres s'inscrit dans deux autres fraternités qui sont indissociables : une fraternité laïcs-prêtres et la fraternité évêque-prêtres qui fonde toutes les autres.

Il est indispensable que le prêtre soit accueilli chaleureusement dans sa paroisse et soutenu, afin que la paroisse soit une vraie famille chrétienne. Réciproquement, le témoignage d'une coopération entre prêtres est fécond pour une paroisse! Le texte du Concile Presbyterorum Ordinis est très explicite.

Quant à la relation entre l'évêque et ses prêtres, marquée par la promesse d'obéissance, elle garantit l'unité de la mission pastorale.