Un texte du Concile Vatican II sur les prêtres

L'union fraternelle et la coopération entre prêtres

Salutations à la sortie de la messeLe numéro 8 de Presbyterorum Ordinis aborde la question de "l'union fraternelle et de la coopération entre prêtres" :

"Chaque membre de ce presbyterium noue avec les autres des liens particuliers de charité apostolique, de ministère et de fraternité : c'est ce que la liturgie exprime depuis l'antiquité quand elle invite les prêtres présents à imposer les mains avec l'évêque à celui qu'on ordonne, et quand elle les rassemble, unanimes, dans la célébration de l'Eucharistie. Chaque prêtre est donc uni à ses confrères par un lien de charité, de prière et de coopération sous diverses formes ; ainsi se manifeste l'unité parfaite que le Christ a voulu établir entre les siens, afin que le monde croie que le Fils a été envoyé par le Père (cf Jn 17, 23)".

La messe Chrismale où tous les prêtres du diocèse sont réunis autour de l'évêque est le signe le plus manifeste de cette unité.

"Dans cet esprit fraternel, les prêtres ne doivent pas oublier l'hospitalité (cf He 13, 1-2); soucieux de la bienfaisance et du partage de leurs biens (cf He 13, 16), qu'ils s'occupent en particulier de ceux qui sont malades, découragés, surmenés, isolés, exilés ou persécutés (Cf Mt 5, 10). Qu'ils aiment aussi à se retrouver dans la joie pour se détendre, se souvenant de l'invitation que le Seigneur lui-même adressait aux apôtres épuisés " Venez à l'écart dans un lieu désert et reposez vous un peu " (Mc 6,31).
Mais les prêtres ont encore besoin de s'entraider pour le développement de leur vie spirituelle et intellectuelle, d'améliorer leur coopération dans le ministère, d'éviter les dangers que peut entraîner l'isolement: autant de motifs qui poussent à encourager une certaine vie commune ou un certain partage de vie entre les prêtres ; les réalisations peuvent prendre bien des formes suivant les besoins personnels ou pastoraux : cohabitation là où c'est possible, communauté de table, ou tout au moins réunions fréquentes et régulières. Les associations sacerdotales sont, elles aussi, dignes d'estime et de vifs encouragements."

Tout un programme! On mesure l'importance de soutenir une fraternité sacerdotale.

La vie des prêtres avec les laics

Salutations à la sortie de la messeLe numéro 9 de "Presbyterorum Ordinis" aborde "la vie des prêtres avec les laics" :

"Le Sacrement de l'Ordre confère aux prêtres de la Nouvelle Alliance une fonction éminente et indispensable dans et pour le peuple de Dieu, celle de pères et de docteurs. Cependant, avec tous les chrétiens, ils sont des disciples du Seigneur, que la grâce de l'appel de Dieu a fait participer à son royaume (cf. 1Th 2,12 Col 1,13). Au milieu de tous les baptisés, les prêtres sont des frères parmi leurs frères (cf. Mt 23,8 Paul VI Encycl. Ecclesiam suam), membres de l'unique Corps du Christ dont la construction a été confiée à tous ( cf. Ep 4,7 4,16 Const. Apost. VIII,1,20)."

"[...] de leur côté, les chrétiens doivent être conscients de leurs devoirs envers les prêtres, entourer d'un amour filial ceux qui sont leurs pasteurs et leurs pères, partager leurs soucis, les aider autant que possible par leur prière et leur action : ainsi les prêtres seront mieux en mesure de surmonter les difficultés et d'accomplir leur tâche avec fruit (cf. LG 37)."

Aider les prêtres par la prière et par l'action, n'est-ce pas précisément le but de la Mission Marie Mère des Prêtres?

Agir pour les prêtres...

Des textes de Saint Jean-Paul II...



Partager     Page Facebook     Blog : WordPress      Espace membres         English: WordPress