Marie, Refuge des pécheurs

Le début d’année est placé sous la protection de notre Mère, la Sainte Vierge Marie. Le 1er janvier, nous la fêtions solennellement comme Mère de Dieu ; ce samedi 16 janvier, nous l’honorerons comme Refuge des pécheurs. Cette mémoire, peu connue, car au départ uniquement parisienne, est liée au sanctuaire Notre-Dame des Victoires.

En 1836, l’abbé Charles-Eléonore Dufriche Desgenettes se désespère car sa paroisse reste déserte malgré tous ses efforts pastoraux. Se croyant un prêtre indigne, il est sur le point de vouloir quitter Notre-Dame des Victoires, lorsqu’il entend le 3 décembre, au cours de la messe, une voix intérieure lui dire : « Consacre ta paroisse au Très Saint et Immaculé Coeur de Marie. » C’est ce qu’il fait, et son église est désormais remplie ! Jusqu’à aujourd’hui pour les fêtes mariales ou thérésiennes ! Ainsi est née l’archiconfrérie du Coeur Immaculé de Marie, Refuge des pécheurs. (Pour en savoir plus, vous pouvez nous demander le dernier numéro de notre revue où un article y est consacré, ou regarder la vidéo suivante : https://youtu.be/oGxoLVsRIqo).  

Que cette fête soit donc l’occasion pour nous de confier les prêtres au Coeur Immaculé de Marie, et peut-être tout spécialement ceux se désespèrent ou qui ont commis des péchés graves.  

« Dieu qui as voulu que le Cœur-Immaculé de Marie soit le refuge des pécheurs, fais, dans ta bonté, que tous les hommes, en se donnant à lui, 
viennent ainsi à ton Fils Jésus-Christ, notre Seigneur et notre Dieu, Lui qui vit et règne avec Toi dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu pour les siècles des siècles. Amen. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.