Doute

Dimanche dernier, nous avons entendu la question que Jean le Baptiste fait poser à Jésus par ses disciples : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? »
On l’interprète souvent en pensant que, dans sa prison, Jean-Baptiste commençait à douter. Il faut savoir que cette interprétation n’a rien de traditionnel. Au contraire, les Pères de l’Eglise l’ont condamnée, soulignant l’éloge de Jean par Jésus qui accompagne sa réponse : Jean est « bien plus qu’un prophète » ; « personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste« . S’il est prophète, il sait bien que Jésus accomplit parfaitement les prophéties d’Isaïe et qu’il est donc bien le Messie !!!
Pourquoi partager ces questions d’interprétation? Pour souligner l’impact de la mentalité du doute et du soupçon sur notre époque et sur nous tous. Notre foi reste certaine, même si elle est obscure! Et si nous ne comprenons pas tout du mystère de Dieu (heureusement!), nous cherchons à creuser davantage et non d’abord à douter et à remettre en cause.
Alors cette semaine, prions peut-être tout spécialement pour les prêtres et les évêques qui doutent : de leur vocation, de leur mission, de leurs capacités, de l’amour de Dieu, de l’amitié des fidèles, de l’efficacité de ce qu’ils font… Que Saint Jean-Baptiste le prophète les fortifie.. et nous aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.