Coeur de prêtre

A la suite de ste Thérèse d’Avila que nous avons fêtée mardi et de ste Marguerite-Marie aujourd’hui, je vous propose ce texte de Mgr Aupetit.
« Demander un cœur de prêtre, c’est accepter de laisser façonner son cœur par celui du Christ, par le Sacré Cœur du Christ, ce Cœur qui a tant aimé le monde.
Un cœur de prêtre, c’est un cœur qui aime le monde, qui apprend à aimer les gens, le monde, au-delà de ses sympathies naturelles, au-delà de l’empathie, au-delà de ses inclinations naturelles.
Un cœur de prêtre veut aimer aussi ceux qui ne sont pas sympathiques. Et parce qu’il veut les aimer, le Seigneur lui donnera cette force d’aller vers des gens vers lesquels il ne serait jamais allé de manière spontanée.
Le cœur de prêtre, c’est celui qui déborde le cœur humain naturel, les inclinations naturelles.
Il est normal d’aimer les gens qui nous aiment, le Seigneur l’a dit. Mais le cœur du prêtre doit aller au-delà, parce que c’est le cœur du Christ qui doit se refléter dans le sien. »
Que le Seigneur et la Vierge Marie nous donnent de comprendre plus profondément ce à quoi sont appelés les prêtres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.